Accueil Actu Est-ce que l’équitation est un sport dangereux ?

Est-ce que l’équitation est un sport dangereux ?

L’ équitation est un sport merveilleux mais nous ne devons pas ignorer ses dangers. Le cavalier, même expérimenté, n’est pas à l’abri d’une réaction imprévisible du cheval. Le risque de chute est parfois aggravé par l’étrier dans lequel un pied peut se coincer…

Il est évidemment recommandé de ne pas rouler sans porter une bombe (ou même des épaulettes), sans la présence d’un autre cavalier expérimenté, et si possible sur un cheval dont les réactions et les possibilités sont connues.

A lire en complément : Comment démarcher les clients ?

Le saut est la principale cause de chutes à cheval juste en face d’accidents extérieurs.

Douleur lombaire, lumbagos, lombosciatique

Ces pathologies sont communes à toutes les pratiques sportives et donc pas seulement à l’équitation. Mais le petit échauffement avant les séances et les étirements après, accentuent la fréquence.

A lire en complément : Comment rassurer le futur papa ?

Ils ont les facteurs déclencheurs suivants :

  • intensité de la pratique,
  • exercices violents (sauts en particulier),
  • lombaire préexistante hyperlordose,
  • maladie dégénérative du disque.

Douleur musculaire

Les muscles sont également, et en particulier les ravisseurs des cuisses, le siège de diverses déficiences : dépression, contractures, tendinites. La conduite nécessite un bon échauffement pour éviter les blessures musculaires et la douleur. Un coureur souffrira rarement d’une rupture des ligaments croisés du genou ou d’une rupture, qui affecte principalement les praticiens sportifs nécessitant un soutien au sol. Cependant, en raison de la position sur le cheval, il y a des risques de pubalgie, de tendinite dans les poignets et de maux de dos.

Blessures

L’ équitation est un sport dangereux en raison des risques de chute et de contact avec le cheval. En termes de gravité, il se classe 3ème après les disciplines automobiles et le deltaplane.

Les accidents sont rares, mais les conséquences sont souvent graves.

Les blessures crâniennes, thoraciques et clavicules sont fréquentes en cas de chute. Les accidents peuvent même être paralysants si la moelle épinière est affectée, fatale surtout si le pied du pilote coincé dans l’étrier.

L’ équipement peut réduire les risques : des étriers qui se détachent le plus rapidement possible, des étirements de sécurité dans lesquels les pieds ne peuvent pas rester coincés, un gilet de protection qui réduit considérablement la gravité de l’accident en cas de chute, et bien sûr le casque.

Les accidents peuvent également avoir lieu lorsque le cavalier est à côté de son cheval et non sur lui : coup de pied, morsure, brouiller,…

Des principes de sécurité simples doivent être appliqués car ne passez pas trop près des boîtes afin de ne pas se faire mordre, ne passez pas ou ne restez pas derrière un cheval et vous signalez lorsque vous arrivez par un angle mort, retirez les couvercles TOUJOURS à partir de l’arrière et se terminant par l’avant, etc.

Alors.. Soyez prudent à tout moment, à pied ou à cheval !

ARTICLES LIÉS