Accueil Santé Comment stabiliser la calvitie ?

Comment stabiliser la calvitie ?

La calvitie, aussi connue sous le nom d’alopécie, est une perte de cheveux sur une ou plusieurs zones de la tête. Généralement, elle se caractérise par le recul de la ligne frontale laissant ainsi apparaître une tonsure sur le crâne, ou encore l’éclaircissement capillaire sur les tempes.

La calvitie touche surtout les hommes, principalement âgés de plus de 40 ans. Dans le cas où elle serait un problème hormonal héréditaire, des modifications astucieuses du mode de vie peuvent peser lourd sur la balance et permettre de stabiliser la calvitie et maintenir une sphère capillaire saine.

A voir aussi : Où commander du CBD ?

Les traitements dermatologiques

La DHT (ou encore dihydrotestostérone) désigne une enzyme qui, chez les personnes prédisposées génétiquement, accélère le cycle de vie capillaire jusqu’à provoquer l’épuisement précoce du capital de cheveux.

La DHT entraîne également une hyperséborrhée qui a tendance à limiter la vascularisation du cuir chevelu et causer l’affaiblissement des bulbes. Dans ce contexte, les médicaments anti-chutes apparaissent comme de véritables remèdes contre l’alopécie.

A voir aussi : Une infirmière à domicile à Rennes : trouver le bon contact

Le finastéride

Le Finastéride inhibe l’enzyme 5-alpharéductase responsable de la transformation des hormones mâles en DHT. À ce titre, des études scientifiques ont prouvé qu’il favorise la normalisation de la chute de cheveux après seulement trois mois de traitement.

Au bout de cinq ans, certains patients qui souffraient de la calvitie ont commencé à percevoir des résultats satisfaisants. En effet, ces derniers ont vu le volume de leurs cheveux pousser de 65 %.

La pilule hormonale

Les œstrogènes de synthèse présents dans certaines pilules contraceptives ont une propriété normalisatrice sur le cycle de vie capillaire de certaines patientes. Généralement, ces pilules hormonales sont prescrites aux jeunes femmes réglées souffrant de calvitie androgénétique précoce.

Minoxidil

Cette lotion pouvant être prescrite par un professionnel médical aussi bien aux hommes (Minoxidil 5%) qu’à la gente féminine (Minoxidil 2%), agit de manière efficace sur le cycle de vie de la chevelure, la vascularisation du cuir chevelu et le renforcement des tiges capillaires.

En ce sens, le Minoxidil permet de normaliser et de stabiliser la chute des cheveux après le 4-5e mois du traitement. Et, chez 10% des patients, on remarque une légère repousse des cheveux. En cas de calvitie précoce, n’hésitez pas à utiliser le Minoxidil qui permet de faire perdurer la chevelure originelle, et ce, le plus longtemps possible.

stabiliser calvitie

Les traitements par injection

En vue de compléter le traitement dermatologique, le médecin peut aussi prescrire au patient un traitement par injection. Bien que peu invasifs, les traitements existants permettent en l’espace de quelques séances seulement de ralentir le processus alopéciant ou encore de stimuler une repousse des cheveux.

La mésothérapie capillaire

La mésothérapie vise à nourrir le bulbe capillaire en profondeur notamment à l’aide d’un cocktail de polyvitamines. Après 2 mois de traitement, on peut d’ores et déjà remarquer un ralentissement de la chute des cheveux.

Chez les patients atteints d’alopécie, il est conseillé de suivre 4 à 6 séances en traitement d’attaque, ensuite 1 à 2 séances d’entretien par an.

Le traitement PRP

Le traitement PRP est un traitement naturel et biocompatible indiqué aux individus souffrant de calvitie androgénétique précoce. Il consiste à avoir recours au plasma riche en plaquettes afin d’activer la microcirculation capillaire et ainsi régénérer les cellules du follicule pileux.

D’ailleurs, des études scientifiques ont prouvé que la chute capillaire pouvait être ralentie, et ce, dès la première séance de traitement et que la densité des cheveux augmenterait chez certains patients après quelques mois.

Le microneedling

Le traitement microneedling agit sur l’ensemble des tissus du cuir chevelu. Le professionnel effectue des microperforations à plusieurs niveaux de l’épiderme capillaire afin de rétablir une bonne circulation du sang et se faisant et favoriser la production d’élastine et de collagène.

Les bienfaits sur la normalisation de la chute et la repousse des cheveux sont prouvés par de nombreuses études.

La greffe capillaire

Au niveau de certains patients, le processus alopéciant commence à la puberté. De ce fait, le cuir chevelu s’en trouve dégarni à un âge précoce.

Dans ce cas, la greffe capillaire fait partie des solutions indiquées, à condition bien sûr d’être accompagnée d’une stratégie thérapeutique de longue durée. Les méthodes de greffe FUE et greffe FUT sont d’ailleurs très connues.

ARTICLES LIÉS