Accueil Actu Portage salarial et indépendance : Comment être salarié tout en restant libre ?

Portage salarial et indépendance : Comment être salarié tout en restant libre ?

On pense que le portage salarial est un nouveau concept dans le milieu du travail. Ce n’est pas le cas, car en France, c’est un système qui existe depuis maintenant près d’une trentaine d’années. Cependant, c’est depuis 2015 qu’il commence à se préciser et qu’on a affiché un statut permettant de profiter du statut de salariat tout en ayant une certaine liberté.

Le portage salarial, c’est quoi exactement ?

L’administration française définit le portage salarial comme une relation contractuelle tripartite où on a le salarié, une entreprise de portage salarial et une entreprise cliente. C’est avec l’entreprise de portage salarial que le salarié signe un contrat de travail, mais c’est pour le compte d’une entreprise cliente de la société de portage qu’il réalise une prestation.

A lire également : Comment monter une entreprise à domicile ?

La législation française, de par l’ordonnance du 2 avril 2015, précise que c’est un statut qui est pour les professionnels autonomes, certifiés et qualifiés qui s’activent pour trouver par leurs propres moyens des missions. Devenez consultant en portage salarial et rejoignez un réseau de plus de 1000 consultants.

A découvrir également : Quel caces pour pont roulant ?

Ni intérim, ni freelance

On peut parfois voir le salarié qui travaille pour une entreprise de portage salarial comme un freelance ou un intérim. Ce n’est vraiment pas le cas. Certes, il garde une certaine liberté. Quand on dit « liberté » ici, c’est tout simplement parce que :

  • c’est lui qui choisit ses clients et non l’entreprise de portage salarial,
  • c’est lui qui choisit les projets sur lesquels lui veut travailler ainsi que leurs durées,
  • il est libre de travailler pour plusieurs clients et de passer à un autre client quand il veut,
  • c’est lui qui cherche ses missions.

À en croire toutes ces formes de liberté, on peut se dire que le salarié est seul. Non, il y a l’entreprise de portage salarial qui est derrière lui. Cette dernière gère pour lui toute la partie administrative et comptable liée à son activité.

Voir le travail sous une autre dimension

Lorsqu’une personne entre dans une entreprise en signant un contrat de travail, il y a cette crainte du chômage. C’est ce qui fait que sans le vouloir vraiment, elle accepte toutes les conditions imposées par l’entreprise. C’est là que le portage salarial se présente comme une bonne alternative de ne pas subir toutes ces conditions. En effet, dans ce système, l’entreprise cliente ne peut imposer les conditions de travail au salarié. Ce dernier est vraiment libre de travailler aux horaires qu’il veut, mais il devra tout de même informer le client.

En portage salarial, il y a cette forme de salariat avec l’entreprise de portage salarial, mais cette forme de salariat est démunie de tous les inconvénients qui s’accordent avec le salariat classique. En effet, il n’y a ni la pression hiérarchique, ni la précarité. On oublie également l’isolement relatif au statut d’indépendant.

N’êtes-vous pas encore convaincu par le portage salarial ? Voici quelques chiffres qui pourraient vous pousser à franchir le cap. En France, on compte :

  • près de 200 entreprises de portage salarial,
  • 700 millions d’euros de chiffre d’affaires,
  • 588 000 emplois d’ici quelques années,
  • 5% de l’emploi national.

Lancez-vous dans l’aventure en étant salarié et libre dans votre travail.

ARTICLES LIÉS