Accueil Immo Les mouvements du marché immobilier breton : ce qu’il faut savoir

Les mouvements du marché immobilier breton : ce qu’il faut savoir

La Bretagne, cette région du Nord-Ouest de la France, attire de plus en plus de personnes en quête d’un cadre de vie agréable, d’une richesse culturelle et d’un dynamisme économique. Face à cette demande croissante, le marché immobilier breton connaît des mouvements notables qui impactent les prix, l’offre et la demande de logements. Ces fluctuations peuvent être perçues comme une opportunité pour certains, tandis que d’autres y voient un frein à leur projet d’installation. Ainsi, il faut s’informer sur les tendances et les enjeux du marché immobilier breton afin de prendre les meilleures décisions pour un achat ou une location réussie.

Immobilier breton : bilan des dernières tendances

L’évolution récente du marché immobilier en Bretagne est complexe. Les prix de l’immobilier ont connu une hausse significative, particulièrement dans les grandes villes telles que Rennes, Nantes ou Brest. Cette augmentation est due à plusieurs facteurs tels que la croissance économique et démographique, mais aussi la rareté des logements disponibles sur le marché.

Lire également : Quelle entreprise de nettoyage contacter pour l’entretien de son immeuble ?

Effectivement, la pénurie de biens immobiliers disponibles constitue un véritable défi pour les investisseurs. Le manque d’offre entraîne une concurrence accrue entre les acquéreurs potentiels et donc une pression sur les prix qui ne cesse de grimper ces dernières années.

Cette dynamique a aussi favorisé l’apparition d’une nouvelle offre immobilière plus adaptée aux nouvelles attentes des acheteurs : des logements écologiques et économes en énergie qui répondent aux normes environnementales actuelles.

Lire également : Construction d’une maison neuve en Bretagne

Avec la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, on assiste actuellement à une tendance forte à vouloir quitter les grandes agglomérations au profit de zones moins urbanisées propices au télétravail. Certaines villes comme Dinan connaissent aujourd’hui un regain d’intérêt pour leurs atouts naturels préservés ainsi que leur cadre agréable pour vivre sereinement.

Pensez bien aux prix car ils peuvent rapidement rendre certains projets immobiliers inaccessibles financièrement aux ménages modestes soucieux de se procurer un toit abordable. Aussi, pensez à bien étudier la région et à vous informer auprès d’un professionnel de l’immobilier afin de connaître les prix moyens pratiqués dans les différentes villes et communes du territoire breton.

immobilier bretagne

Quels sont les critères qui font fluctuer les prix

Vous devez prendre en compte le facteur des taux d’intérêt. Les politiques monétaires expansionnistes affectent directement les taux d’emprunt et donc l’accès au crédit pour les acheteurs de biens immobiliers. Les banques ont tendance à appliquer des taux plus élevés pour compenser une inflation plus forte, ce qui peut influencer négativement la demande sur le marché immobilier.

Malgré ces différents facteurs de pression sur les prix du marché immobilier breton, certains experts estiment que celui-ci pourrait connaître un ralentissement dans les années à venir. Effectivement, avec la fin annoncée du dispositif Pinel qui avait permis aux investisseurs de bénéficier d’avantages fiscaux importants lorsqu’ils achetaient un bien neuf destiné à être loué pendant plusieurs années, la production immobilière devrait diminuer.

À cela s’ajoute aussi la crainte d’un retournement économique lié aux conséquences économiques de la pandémie actuelle qui pourrait entraîner une baisse temporaire des prix.

Vous devez garder en tête que même si le marché venait à se stabiliser ou ralentir dans certaines régions bretonnes, cette région dispose toujours d’une attractivité indéniable auprès des acquéreurs potentiels grâce notamment à ses paysages naturels préservés et sa qualité de vie appréciée par tous.

Où investir en Bretagne Les villes les plus prometteuses

Malgré les pressions sur le marché immobilier breton, certaines villes offrent encore de belles opportunités pour les investisseurs. On peut citer par exemple la ville de Rennes, qui reste une valeur sûre en termes d’investissement immobilier. La capitale bretonne est un centre économique majeur avec sa forte concentration d’entreprises et son dynamisme universitaire. Cette ville a aussi connu une croissance démographique importante ces dernières années, ce qui tire la demande immobilière vers le haut.

La ville de Brest connaît aussi une attractivité grandissante auprès des investisseurs immobiliers, grâce notamment à ses nombreux projets urbains ambitieux ainsi qu’à l’émergence du secteur des énergies marines renouvelables dans la région. La création de nouveaux emplois liés à ce secteur favorise l’implantation de jeunes actifs et stimule donc la demande locative.

Saint-Malo figure aussi parmi les villes bretonnes les plus prisées pour l’investissement immobilier, grâce à son cadre idyllique en bordure de mer, sa qualité environnementale ainsi que son affluence touristique toute l’année.

Il ne faut pas oublier Vannes, qui attire chaque année davantage d’investisseurs attirés par ses projets municipaux ambitieux, mais surtout séduits par sa situation géographique très attractive entre terre et mer.

Mais attention, même si ces villes sont considérées comme des valeurs sûres pour l’investissement immobilier en Bretagne, cela ne veut pas dire qu’il n’y a aucun risque ou impact économique pouvant survenir dans le futur. Comme tout marché financier ou sectoriel, ils peuvent être influencés par des mutations économiques, démographiques ou écologiques qui peuvent influencer l’avenir de ces villes. Les investisseurs doivent donc bien réfléchir à leur choix avant d’investir afin de minimiser les risques et maximiser leurs rendements.

Immobilier breton : quel avenir pour les investisseurs

Les experts prévoient une stabilisation du marché immobilier breton dans les années à venir. Les prix de l’immobilier devraient se maintenir à un niveau élevé, mais avec une croissance plus modérée qu’auparavant. Cette tendance est due en partie à la baisse progressive des taux d’intérêt sur les crédits immobiliers, qui pourrait encourager davantage d’acheteurs potentiels.

Toutefois, cette stabilité reste fragile et dépendante de nombreux facteurs économiques et politiques tels que la hausse ou la baisse des taux d’intérêt, l’évolution démographique et les mutations écologiques. Il faut souligner que le marché immobilier breton n’est pas homogène et présente donc certaines disparités selon les villes.

Depuis quelques années déjà, on constate une évolution des modes de vie vers plus de flexibilité et moins d’attachement aux biens matériels, ce qui pourrait influencer le secteur immobilier dans le futur en favorisant, par exemple, la location plutôt que l’achat.

Malgré ses mouvements permanents influencés par divers facteurs économiques ou sociaux ainsi qu’une pandémie mondiale ayant eu un impact direct sur son fonctionnement, le marché immobilier breton semble résister encore solidement aux aléas du temps grâce notamment au dynamisme des grandes villes universitaires telles que Rennes, mais aussi grâce aux projets urbains ambitieux comme ceux engagés ces dernières années pour Brest ou Vannes. Si ce secteur présente toujours autant d’intérêt, il faut s’appuyer sur une analyse approfondie et prospective afin de réaliser des placements rentables et pérennes.

ARTICLES LIÉS