Accueil Actu Cigarette électronique résistance qui chauffe ?

Cigarette électronique résistance qui chauffe ?

Aujourd’hui, nous sommes intéressés par le temps de l’évaporation d’une goutte de liquide déposé sur une résistance. Cela nous donne des informations sur le temps d’utilisation de la cigarette électronique pour un train et sur les limites à atteindre.

A découvrir également : Voyage au Japon, mon voyage de guide spécial sur la route

Des parties antérieures de l’étude sont disponibles : matériaux et méthodes, température de l’atomiseur, régulation de tension et dissipation de chaleur.

Cigarette électronique et fumaroles

Pour réaliser les expériences dans lesquelles la tension a été variée, nous avons ouvert une électrode sur laquelle nous avons mis une goutte d’e-liquide. Cela a été évaporé par le courant passant à travers l’électrode. Il s’agit alors d’une utilisation de la cigarette électronique à sec.

A voir aussi : Comment fabriquer son liquide pour cigarette électronique ?

Dans la vidéo suivante, vous pouvez voir des fumarms à vapeur fuient de l’appareil en imagerie thermique.

Temps d’évaporation d’une goutte

Nous avons été intéressés par combien de temps une goutte a pris pour se transformer en vapeur. Pour nous donner une photo, , nous avons mesuré la température de résistance maximale en fonction du temps et examiné combien de temps la température atteint 250° C.Pour atteindre cette température, nous devons d’abord vaporiser le liquide, qui se produit à des températures de l’ordre de 180° C. L’augmentation à 250°C ne peut se produire que lorsque l’e-liquide est pulvérisé.

Temps nécessaire pour atteindre 250°C en fonction de la tension d’alimentation de la résistance. Sur la figure, on peut voir que cette fois avec la tension appliquée à la résistance chauffante diminue. En effet, la puissance injectée est exprimée par P = U²/R. Plus la tension est élevée, plus la quantité d’énergie par seconde introduite dans le système est élevée, moins il faut de temps pour pulvériser la goutte et atteindre 250°C.

Attention à l’excitation !

Le temps de pulvérisation d’une gouttelette liquide est du même ordre de grandeur que le temps passé est nécessaire pour sécher le panneau de commande de la mèche en utilisation normale. Cependant, si le centre de la mèche est sec, alors le démontage du liquide peut se produire au milieu. Cette courbe nous permet d’observer facilement. Compte tenu du fait qu’une bouffée normale dure environ 2 secondes, il semble conseillé de ne pas utiliser une tension de plus de 5 V pour un ego C Joyetech SR = 2,5 ohm atomiseur ou 4,5 V pour les atomiseurs LR = 1,8 ohms. En outre, les chances de changer le liquide et de créer des composés nocifs sont élevées. En général, il est nécessaire de maintenir la consommation d’énergie de votre cigarette électronique, en particulier pour les utilisateurs de MODS.

N’ hésitez pas à commenter ces articles. Ils nous donnent souvent des idées pour mieux comprendre les phénomènes dans les jeux et pour faire de nouvelles expériences à l’avenir.

UNE SURCHAUFFE de la cigarette électronique INDéPENDAMmENT DE LA RéSISTANCE

Il est tout à fait normal que votre cigarette électronique chauffe légèrement lors de son usage. En effet, pour que vous puissiez vapoter, il est nécessaire que la résistance de votre cigarette électronique chauffe afin que le liquide puisse être vaporisé.

Néanmoins s’il est normal que votre cigarette électronique soit chaude pendant que vous l’utilisez, il est parfaitement anormal que celle-ci chauffe au point de vous brûler. S’il vous est impossible de la tenir en main, c’est qu’il y a un problème.

Une surchauffe de l’appareil

La qualité de l’appareil

La surchauffe peut être due à la mauvaise qualité de l’appareil. Lors de l’achat de cigarette électronique vous devez veiller à ce que le produit que vous achetez soit de très bonne qualité. En effet, si vous n’êtes pas assez vigilant vous pouvez tomber sur des produits de mauvaise qualité voire des contrefaçons sans le savoir. L’utilisation d’une cigarette électronique de mauvaise qualité ou une contrefaçon d’e-cigarette peut se révéler très dangereuse pour le vapoteur. Ces dernières années de nombreux faits divers impliquant des cigarettes électroniques en surchauffe ont eu lieu causant des brûlures et parfois même des décès.

Afin de vous assurer d’avoir une cigarette électronique aux normes, il est conseillé d’acheter votre appareil chez un spécialiste en boutique ou en ligne. Pour vous assurer de la qualité il vaut mieux que vous optiez pour une cigarette électronique produite par une marque reconnue sur le marché.

Un mauvais usage de l’appareil

La surutilisation de la cigarette électronique peut aussi être à l’origine de la chauffe anormale de l’appareil.

Une température trop élevée

La surexposition à la chaleur peut aussi causer la surchauffe de l’appareil. Ainsi il vaut mieux éviter d’exposer l’e-cigarette au soleil ou à la chaleur d’un radiateur.

Une surchauffe causée par la défaillance des composants de la cigarette électronique

Cette surchauffe anormale de l’e-cigarette peut aussi être causée par divers phénomènes impliquant des composants défaillants.

La batterie de l’e-cigarette

Une batterie dans un mauvais état peut elle aussi faire chauffer votre cigarette électronique. Ainsi si vous avez une batterie qui se décharge trop rapidement ou qui ne se charge plus ou se charge très difficilement, il vaut mieux la remplacer.

Le chargement de l’appareil

L’usage d’un chargeur inadapté peut aussi être à l’origine de la surchauffe de la cigarette électronique. La recharge sur port USB est recommandée. De plus, il est conseillé d’éviter de laisser charger trop longtemps l’e-cigarette car cela pourrait abîmer l’appareil.

Le clearomiseur

Si votre e-cigarette ou la résistance de l’appareil est trop chaude, ce phénomène peut être dû au mauvais usage du clearomiseur. Le plus probable c’est que l’usage fait de l’appareil soit inadapté (ex : vous vapotez trop fort…) . Le mieux c’est de changer la pièce toutes les 2 ou 3 semaines. Le choix de la résistance reste malgré tout très important.

Une surchauffe causée par le e-liquide

Qu’est-ce que l’e-liquide ?

L’e-liquide est un liquide utilisé dans la cigarette électronique afin de pouvoir vapoter. De la fumée est produite lorsque le e-liquide entre en contact avec la résistance. De nos jours il est même possible d’aromatiser la vapeur produite. 

Il existe de nombreuses marques de e-liquide, dont la marque Les Essentiels qui propose des e-liquide aromatisé, cette marque propose une importante gamme de produits offrant une diversité de goût (ex : mojito des îles, rubis des bois, fraise du jardin…)

Quels sont les risques liés à son usage ?

En cas de sous-dosage de l’e-liquide dans l’appareil ou du mauvais réglage de la température de l’e-cigarette un phénomène de surchauffe peut se produire. Ainsi une telle manœuvre peut donner un goût de brûlé à la vapeur c’est le dry hit.

L’usage de l’e-liquide peut aussi provoquer des allergies en raison du propyl glycol compris dans sa composition.

Ainsi si votre cigarette électronique chauffe, cela n’est pas forcément dû à la résistance. Il est possible que la chaleur soit due aux autres produits qui rentrent en contact avec la résistance, que ce soit les composants de l’e-cigarette ou les produits qui vous permettent de vapoter. Les principaux risques encourus si votre cigarette électronique chauffe sont l’explosion de l’appareil ou les brûlures.

ARTICLES LIÉS